Témoignages

« Lettre de Noël justice réparatrice » (Le 12 décembre 2016):
Sylvie, une femme de 35 ans ayant subi deux hold-up écrit une lettre suite à sa rencontre avec un ex-détenu dans un contexte de justice réparatrice.

«Anne, Lucie et Allen,

Tout d’abord, Merci. Merci d’exister et de m’avoir permis, en tant que victime, de faire un bon bout de chemin vers la paix avec mon passé. Le poids de ces 2 ‘’hold up’’ que je porte sur mes épaules depuis 15 ans, me semble aujourd’hui, beaucoup plus léger. La vie m’apparait maintenant plus douce et plus joyeuse.

Pour moi, la vie va souvent trop vite. Comme tout le monde, j’ai besoin d’air, de souffler un peu et de prendre du recul. Plusieurs événements de ma vie ont façonné la femme que je suis aujourd’hui. Je sais maintenant plus que jamais ce que je veux, mais surtout, ce dont je ne veux plus dans ma vie.

Le choc post traumatique dont je souffre depuis tant d’années, doit cesser. J’ai décidé de tourner la page de cette partie de ma vie. J’ai acquis au cours des années, des outils que me sont très utiles au quotidien. J’ai aussi appris à aller chercher l’aide où j’en ai besoin et, par chance, j’ai un psychologue et une intervenante en réadaptation en dépendance en qui j’ai entièrement confiance. J’ai une famille et des amis merveilleux.

Grâce aux gens qui m’entourent au quotidien et à ceux qui croisent ma route, je reprends confiance en moi, en ma vie et ce, un peu plus chaque jour.

Suite à notre rencontre du 4 juillet 2016, ma vie a pris de drôles de tournants. Parfois joyeux, parfois pénibles. Aujourd’hui, plusieurs mois plus tard, j’ai compris que j’avais des deuils à faire (mon enfance, la maternité, mon père, ma victimisation face aux hold up, plusieurs relations). Depuis, je me sens ‘’groundée’’ plus que jamais avec moi-même. Je suis beaucoup plus près de mes racines, de mes valeurs profondes. J’entrevois désormais l’avenir avec espoir. Je me réapproprie ma vie, cette vie que j’ai laissée me filer sous les yeux. Je pense à moi et je me pardonne pour ces années passées. Je me relève et je fonce!

Allen : Merci d’avoir pris de ton temps et de beaucoup de ton courage pour venir me rencontrer. J’ai apprécié notre échange. Merci de m’avoir écouté, d’avoir respecté mon émotivité et merci de t’être confié à moi. Je respecte l’homme que tu es.

Je te souhaite de trouver la paix avec ton passé. Je suis convaincue que tu sauras rassembler la force nécessaire pour continuer d’avancer. Merci de m’avoir offert ton aide suite à notre rencontre, mais j’ai les ressources nécessaires autour de moi qui m’aideront à cheminer vers ma propre guérison.

Anne : Merci d’avoir été aussi calme, ça m’a vraiment aidé à garder mes moyens lors de cette rencontre. J’ai senti que tu comprenais exactement comment je pouvais me sentir. Merci pour les nombreux ‘’eye contact’’, ils m’ont permis de garder le cap!

Lucie : Merci de faire en sorte que de telles rencontres soient possibles. Lors de nos conversations, tu as toujours trouvé les bons mots pour me rassurer et me convaincre que continuer serait bénéfique pour moi. Merci pour tout!

Je garderai de bons souvenirs de notre rencontre. Chaque fois que j’aurai besoin de mon ‘’tapis volant’’ et que de bons souvenirs me reviendront en tête, j’aurai une pensée pour nous quatre!

Je vous offre cette chanson et un petit parcours estival de mon tapis volant!

Profitez de la vie comme si demain n’existait pas!

Paix, santé, amour et douceur pour 2017

Sylvie xxx»

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Commentaires des participant.e.s à la session pilote de l’atelier Retour à l’esprit
:
Sœur Aurore Larkin, SGM, Supérieure générale des Sœurs Grises de Montréal : « Ceci est la meilleure alternative que j’ai jamais vécue. »

Sœur Anne Lewans, OSU : « Ceci est un grand cadeau à l’Église et à ceux et celles qui ne font plus partie de l’Église et qui ont été affectés. »

Commentaire d’un participant autochtone après l’atelier de réconciliation :
Pam Sam, Kuper Island First Nations, B.C. L’expérience la plus puissante que j’ai jamais vécue – de voir deux mondes se rencontrer, être en relation dans l’amour et la mutualité. Voir l’Église et les Premières Nations recréé la fierté et la dignité – une véritable expérience de laisser aller la peur et de s’ouvrir à l’amour.
Cet atelier a ouvert tout un monde de possibilités.

Témoignages suite aux ateliers « Returning to Spirit » (Retour à l’esprit).
Réponses traduites de l’anglais par Olive Halpin.

Réponse à la question : Comment cet atelier a-t-il fait une différence dans ta vie?
[Non- Autochtone (NA); Autochtone (AU)]

Returning to Spirit (Retour à l’Esprit) a changé ma vie pour toujours. Je vivais dans l’angoisse, la peine et le ressentiment; maintenant je suis capable de pardonner, d’accepter et d’avancer dans la vie avec enthousiasme. Je me sens vraiment inspirée et je recommanderais cet atelier à ma famille et à toutes les personnes que j’aime. Il n’y a pas de mots pour décrire la puissance de Retour à l’esprit.
Marilyn Wapass, Turtleford, Saskatchewan, Canada (AU)

La guérison n’est pas une destination à atteindre, elle existe au présent. La vie ne consiste pas à tout comprendre ce qui est arrive, ni comment se tirer d’affaire ou comment survivre. Il faut expérimenter la vie. Ce program fait exactement cela – il donne vie, il transforme la vie. Chaque jour apporte de nouvelles lumières, un nouvel enthousiasme. La participation de jeunes adultes cette semaine fut incroyable. Ceci permet d’arrêter le cycle générationnel provenant de l’expérience des pensionnats autochtones. INSPIRANT! Je vais certainement recommander cet atelier aux jeunes, aux anciens, et aux adultes survivants des pensionnats autochtones.
Robyn Hall, Hollow Water FN, MB (AU)

Ceci a été l’une des meilleures expériences de ma vie. Il m’est impossible de la décrire. Tout ce que je peux dire c’est que cela m’a aidé à regarder la vie d’une façon plus positive, apprécier ce qu’il y a au-dedans de moi et être plus disponible pour comprendre les autres personnes et la création. Cet atelier m’a donné une nouvelle perspective sur la vie et comment créer un avenir meilleur.
Dennis Sinclair, Hollow Water PN, Manitoba, Canada (AU)

Cet atelier a définitivement été une opportunité pour moi. Il m’a conscientisé sur les choses qui m’empêchaient de vivre. Je vois maintenant comment le passé, et vivre dans le passé, affectent vraiment ma vie aujourd’hui et l’affectera dans l’avenir. Je réalise l’importance de lâcher prise et cet atelier m’a donné les outils nécessaires pour gérer les problèmes passés et présents de façon constructive.
Je recommande fortement cet atelier à d’autres tout comme il m’a été recommandé.
Connie Derocher, Flying Dust First Nation (AU)

Cela m’a fait réaliser que la guérison et la réconciliation commencent par moi. J’ai à enclencher le processus en créant un espace pour les autres autour de moi en mettant de côté mes histoires qui bloquent mes relations avec les autres.
Cet atelier m’a aussi aidé à me sentir plus accepté.
Louis Kwena, Paroisse de l’Immaculée, Burns Lake, Colombie-Britanique, Canada (NA)

Cet atelier est de loin le meilleur atelier concernant la guérison et la réconciliation auquel j’ai participé. Je sentais que nous étions tous et toutes prêt.e.s à avancer vers de nouveaux départs. Le processus est excellent! Il n’y a pas de blâme, de jugement à porter… C’est un aspect de l’atelier qui est très fort. Des relations brisées sont renouées et nous sommes prêt.e.s à continuer dans l’amour et l’espérance.
S. Raymonde Arcand, North Battleford, Saskatchewan, Canada (NA)

Cet atelier m’a donné une meilleure compréhension de comment rester connecté à la vraie source de vie à l’intérieur de moi et comment développer l’esprit de qui je suis. Ce processus est puissant et peut apporter la transformation dans les gens, l’Église, la société et le monde. C’est un feu qui doit se répandre!
Cécile Fortier, Missionnaire Oblate de Saint-Boniface, Saint-Boniface, Manitoba, Canada(NA)